A boire et à manger !

Publié le 13/10/2012 dans la rubrique | Événements |

La restauration

fait parler d'elle ces derniers jours.
Flashback : Un appel d'offres est lancé sous l'ancienne mandature. La commission restaurant s'occupe de dépouiller les offres des différents prestataires. Un travail sérieux est réalisé par la commission, aidée par un expert (payé à 50% par la Direction).
Mais, au moment de faire les choix, exit la commission qui est remplacée par un Comité de Pilotage composé du Président de la commission, de la Direction et de l'expert.
Les choix réalisés, ceux ci sont proposés au vote du CCE du 26 juin, dernier CCE de l'ancienne mandature alors que les résultats des nouvelles élections étaient connus depuis le 15 juin.
Lors du CCE, le SNB déclare : "On est  pris en otage de ce qui est déja fait. Si la Direction donne au Comité d'entreprise le budget de la restauration, c'est le Comité d'entreprise qui le gère ; mais on ne peut pas parler de gestion si c'est quelqu’un d’autre qui paie.
Les résultats de la nouvelle mandature ont été proclamés le 15 juin. Or le mandat des représentants du personnel commence à courir à partir du jour où le vote a été acquis, c'est-à-dire à compter de la proclamation des résultats.
Bien sûr, la Direction passe outre et le vote est 10 POUR, 1 CONTRE et 14 ABSTENTIONS.
Le problème est que les contrats anciens sont dénoncés et que pour que les nouveaux puissent débuter, il faut un vote du CCE pour que le secrétaire les signe. D'où l'ordre du jour du CCE du 8 octobre.
"Si vous ne signez pas, les salariés n'auront plus rien dans leur assiette ! La famine est aux portes de Natixis ! Vous affamez les salariés !" avons nous entendu.
Nous n'avons pas changé d'avis pendant les vacances.
Au SNB, nous ne sommes pas sensibles au chantage ni aux menaces. Et quand nous votons (ou signons), c'est bien que nos idées, toujours empreintes de bon sens, sont écoutées.
Notre honneteté intellectuelle est reconnue par les salariés et nous ne dérogerons pas.
Nous savons prendre nos responsabilités.
En l'occurence, c'est la Direction qui paye et il est normal qu'elle choisisse ses prestataires. Mais qu'elle ne vienne pas nous faire croire que nous sommes les gestionnaires de choix que nous n'avons pas faits. 





INFOS
▼▼▼

Pourquoi le SNB bashing ?

Qui signe les accords ?

Quelques vérités...

Demande SNB sur accord stress

Pourquoi un tel retard sur les comptes 2010 ?

Transfert de propriétés du CE au CCE !

Restos : les pieds dans le plat...

Expertise mal être au CE


 

 

 


 Articles récents

 François PEROL out ?


 Elections Natixis Intertitres


 Et au CIC ?


 Le SNB au sommet !


 BONUS 2016


 Natixis détruit de l'emploi en France



 Les rubriques

 Événements (40)


 Médias/Presse (10)


 Compte-rendus (4)


 Nos tracts (10)


 Divers (10)



 Nos Pages

 os chez natixis


 depuis 2009